grand-feu

Vous avez manqué ...

10 réponses

  1. Que faudra-t-il encore pour que les humains comprennent qu’ils sont allés trop loin dans leur inconscience et leur insouciance.
    Belle photo
    Bon weekend Robert

  2. Feu destructeur ou feu créateur?
    Une fin ou un début?
    La nature vit ses cycles.
    L’Humain y perd ou y gagne non sans souffrance!

  3. Ta composition « feu de forêt » décrit ou plutôt évoque trop bien en mon sens l’indicible, le véritable enfer que ces gens de Lytton en 2021, comme ceux de Fort McMurray en 2017, ont vécu. Me rappelle l’ineffable et excellent roman de Jocelyne Saulnier
    « Il pleuvait des oiseaux » (Prix des cinq continents de la francophonie, 2011), inspiration du très prisé film hyponyme de Louise Archambault, 2019).

  4. Le feu, c’est magique, c’est beau, c’est la vie… et la mort. Après lui, plus rien. De l’eau, on peut espérer récupérer quelques souvenirs.
    Pour ce qui est des cerises – hors de prix et sans trop de goût cette année – je demande à voir ! 😉

  5. Bonjour Robert,
    Même si ta photo composition est magnifique, je n’ai pu m’empêcher de tressaillir par toutes les catastrophes que notre belle planète bleue subit mortellement…
    les feux , les chaleurs extrêmes , pour nous les pluies diluviennes et maisons dévastées elles aussi. bref, je te souhaite une bonne fin de semaine.
    Cordialement

  6. Magnifique montage qui n’omet nullement les feux qui détruisent notre planète.
    Merci Robert pour ce rappel, qui n’efface rien, n’oublie rien !
    les troncs transformés en beaux rideaux laissent apparaître entre eux des branchages qui disent la vie !
    douce journée Robert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *